KTM 1290 Super Duke R „Caty M. Glam“ – Louis Spezial-Umbau

Caty M. Glam – du comportement d'un hooligan à celui d'une dancing queen

LOUIS BIKE SPECIALS – KTM 1290 SUPER DUKE "CATY M" GLAM

Le design de série des véhicules KTM 1290 Super Duke R divise les motards en deux camps bien distincts. Il y a ceux qui s'écrient « Génial ! », alors que d'autres pensent au contraire : « Quel désastre ! ». Il n'existe pas de demi-mesure. Toutefois, l'équipe de mécaniciens Louis voit le potentiel de ce Power-V2 avec son superbe cadre principal et décide de transformer ce hooligan en une ballerine élancée.

Une KTM 1290 Super Duke R à l'état d'origine

KTM 1290 Super Duke R

Une KTM 1290 Super Duke R à l'état d'origine

Direction le vestiaire

Avant de pouvoir lui enfiler sa nouvelle robe de danseuse, il faut commencer par déshabiller la moto. Martin Struckmann et Detlef Stüdemann, de notre équipe de mécaniciens, mettent donc la bécane complètement à nu. Le moteur, en différentes teintes d'anthracite, est tout d'abord peint en noir brillant, alors que des vis argentées ajoutent une touche de contraste. Le cadre arrière d'origine, rappelant presque un échafaudage, est remplacé par une pièce filigrane et revêtu de chrome, tout comme le cadre principal et le bras oscillant. Les éléments porteurs ne pouvant pas être chromés par la méthode électrolytique traditionnelle, un procédé n'attaquant pas les soudures est employé. Ce procédé permet également l'utilisation de couleurs, permettant ainsi d'ajouter des touches de rouge sur les composants.

Vue arrière et latérale du Caty M
Compteur de vitesse
Disques de frein

De nouvelles jambes

Au milieu de tout ce bling-bling, pour parvenir à transformer notre hooligan en une véritable ballerine, nous devons lui conférer des jambes de danseuse appropriées. Pour les éléments du châssis, notre équipe a donc recours aux composants Wilbers esthétiques et hautement sensibles, complétés à leur tour par des roues à rayons Kineo.

Poignée d'accélérateur
Chaîne

Exercices de respiration

Retour au moteur. Stefan Trautmann, de la société STParts, se charge du système de collecteur, pendant que le spécialiste de l'échappement SHARK fabrique un superbe double silencieux en suivant les spécifications de l'équipe de mécaniciens. La société SHARK est alors si convaincue du résultat qu'elle lance même la production en série de ce composant sous le nom « Track Raw ». Bien sûr avec amortisseur et réception CE. Comme il se doit pour un modèle de course, la version Louis est entièrement ouverte. Il en est de même pour le collecteur d'admission seulement équipé de trompettes. Comme toujours à ce stade, c'est au tour d'Ulf Penner, le roi du tuning, d'entrer dans l'arène. Avec 173 ch annoncés, le moteur d'origine est suffisamment puissant. Il ne s'agit maintenant plus que de procéder au réglage précis du régime. À l'aide d'un module Power commander et d'un système Autotune, Ulf Penner améliore les courbes de régime et parvient à ajouter encore 2 ch au moteur.

Jambe de suspension
Echappement

La nouvelle robe

Kay Blanke, de notre équipe de mécaniciens, est en charge du design de la nouvelle moto. Avec le châssis roulant, il se rend chez Michael Naumann, faiseur de miracles avec le métal. Il conçoit une selle, un réservoir et un masque en aluminium. Danny Schramm, quant à lui, se charge de la peinture « Metal Flake » étincelante. Le masque est, qui plus est, rabattable. À l'avenir, ce dernier cachera les instruments d'origine. Au besoin, ils peuvent être simplement retirés et placés sur le té de fourche supérieur.

Une invitation à la danse

La première mondiale de notre moto baptisée « Caty M. Glam » a eu lieu, selon la tradition Louis, au Glemseck 101, événement regroupant chaque année près de 50 000 passionnés. La pilote Mai-Lin Senf est alors aux commandes de notre Caty pour entrer dans la danse de cette course internationale. Mais après avoir remporté la première manche, il faut se rendre à l'évidence : avec son poids réduit à seulement 179 kg et une puissance de presque autant de chevaux, le caractère hooligan de notre Caty se fait encore bien trop sentir. Il est quasiment impossible de faire adhérer la roue avant à la route, c'est terminé au deuxième tour. Avant la course suivante à l'occasion du salon Intermot, Ulf Penner monte bien vite un dispositif anti-wheeling. Depuis, tout est très différent. Let's dance.

Nous remercions nos sponsors et nos partenaires !
 
Tuning:tuning-fibel.de
Pièces en aluminium :naumann.bike
Peinture :schrammwerk.com
Châssis :wilbers.de
Jantes :acewell.de
Collecteurs d'échappement :stparts.de
Silencieux :fechter.de
Freins :brembo.com
Repose-pieds et guidons :gillestooling.com

Tous les articles techniques pour votre moto