Entretien de la chaîne 

Une bonne chaîne de moto est une chaîne bien entretenue. Elle tient ainsi plus longtemps, transmet mieux la puissance du moteur et fait honneur à son propriétaire.

Kette pflegen am Motorrag

Entretien de la chaîne sur la moto

L'entretien de la chaîne d'entraînement est perçu comme un effet secondaire plutôt pénible de notre loisir préféré. Pourtant, la chaîne mérite amplement toute notre attention. Chaque jour, elle doit maîtriser les énormes couples de rotation transmis par le moteur, elle est sans cesse soumise à l'humidité et à la saleté et elle se met vraiment en quatre pour nous. De plus, la transmission par chaîne reste encore la méthode la plus simple pour entraîner une moto. Ce système est en effet plus léger et il transmet plus efficacement la puissance qu'un cardan. Il est en outre moins sensible qu'une courroie crantée et est ainsi toujours d'actualité du point de vue technique. Et tout ceci mérite bien que l'on bichonne quelque peu notre chaîne. Bien entretenue, celle-ci peut durer deux fois plus longtemps qu'une chaîne négligée et elle transmet mieux la puissance du moteur à la roue arrière.

Entretien professionnel de la chaîne

Assurez-vous que la chaîne du véhicule est librement accessible et que la roue arrière tourne librement. Si vous possédez une moto dotée d'une béquille centrale, ceci est clairement un avantage. Pour tous les autres, nous vous recommandons de consulter nos conseils Connaissances de base sur les béquilles. Pour recueillir la saleté, il est judicieux de placer sous le véhicule un bac multifonction ainsi qu'un tapis ou un grand morceau de carton robuste au besoin. Pour l'entretien de la chaîne, protégez vos mains de préférence avec des gants de travail.


Entretien professionnel de la chaîne – c'est parti

Étape 1 a – Marquer la position de l'arbre de commande

Étape 1, photo 1 : Marquer la position de l'arbre de commande

01 – Nettoyage

Avant de s'occuper la chaîne, il est judicieux de jeter un coup d'œil de temps en temps derrière le cache-pignon. De la saleté, du sable et de vieux résidus de graisse pour chaîne s'y accumulent et forment un amas de graisse noir et poisseux. Si vous ne le retirez pas, votre chaîne bien propre passera et repassera à travers cet amas de saleté et s'encrassera de nouveau rapidement.

Effectuez cette tâche tous les 5 000 km maxi., en fonction du degré d'encrassement.

Étape 1 b – Éliminer les amas de graisse dans le cache-pignon

Étape 1, photo 2 : Éliminer les amas de graisse dans le cache-pignon

La plupart du temps, le cache-pignon est fixé à l'aide de plusieurs vis. Sur certaines motos, le levier de sélection passe à travers le cache. Dans ce cas, vous devrez donc commencer par démonter le sélecteur de vitesses. Avant de démonter le sélecteur, veuillez marquer sa position sur l'arbre pour vous assurer de restaurer l'ergonomie habituelle lors du montage ultérieur. Pour cela, vous pouvez utiliser un feutre ou un poinçon.

Les amas de graisse qui se trouvent dans le cache sont extrêmement poisseux. Vous pouvez éliminer le plus gros à l'aide d'un tournevis, puis le reste avec un chiffon de nettoyage en vous aidant de nettoyant pour chaîne ou pour freins.

Étape 1 c – Nettoyer avec le système Kettenmax

Étape 1, photo 3 : Nettoyer avec le système Kettenmax

Vous pouvez ensuite vous occuper de la chaîne. Vaporisez dessus du nettoyant pour chaîne, puis brossez-la à l'aide d'une brosse pour chaîne spéciale, jusqu'à ce qu'elle soit bien propre. N'utilisez pas de brosse métallique pour ne pas endommager les joints toriques de type O situés entre les maillons de la chaîne. Pour un résultat plus professionnel, utilisez le système Kettenmax. Le liquide de nettoyage est alors recueilli dans un récipient. Vaporisez et tournez la roue arrière. Le système Kettenmax se charge du nettoyage. Toutefois, pour utiliser cet outil, vous devez disposer de suffisamment de place au niveau du bras oscillant de la moto. C'est pourquoi il ne peut pas s'utiliser sur tous les modèles.

Après le nettoyage, essuyez la chaîne à l'aide d'un chiffon pour la sécher. Elle est maintenant prête à être lubrifiée.


Étape 2 a – Pignon neuf et pignon usé

Étape 2, photo 1 : Pignon neuf et pignon usé

02 – Contrôle visuel du pignon

Une fois que tout est bien propre, vous pouvez également évaluer l'état du pignon avant de remonter son cache (ainsi que, le cas échéant, le sélecteur de vitesses). Les dents ne doivent pas être trop pointues, ce qui serait le signe que vous avez atteint la limite d'usure.

Des amas de graisse s'accumulent également souvent au niveau du barbotin de chaîne arrière. Ceux-ci s'éliminent facilement à l'aide d'un chiffon et de nettoyant. Les dents du barbotin de chaîne ne doivent pas non plus être pointues. Contrôlez au niveau de la chaîne si tous les joints toriques de type O sont présents. S'il en manque, vous devez remplacer la chaîne. Si à l'arrière vous pouvez éloigner la chaîne du barbotin de plus de 3 mm, celle-ci est alors usée. 

Étape 2 b – S'il est possible de trop éloigner la chaîne, celle-ci est alors usée

Étape 2, photo 2 : S'il est possible de trop éloigner la chaîne, celle-ci est alors usée

Une chaîne allongée de manière non homogène doit également être remplacée. Tournez la roue et appuyez au milieu (ou tirez) au niveau de la partie inférieure de la chaîne. La tension doit être identique partout. Si l'affaissement présente un écart supérieur à 2 cm, la chaîne est alors usée. Les maillons rigides ou bloqués et qui ne fonctionnent plus parfaitement suite à l'utilisation de nettoyant ou de graisse pour chaîne sont également le signe que votre chaîne doit être remplacée. En règle générale, il est judicieux de remplacer tout le kit chaîne, car une chaîne neuve ne durera pas longtemps si elle est installée sur un pignon usé.


Étape 3 a – Pas d'éclaboussure : avec l'accessoire « Sauber Sepp », les zones environnantes restent propres

Étape 3, photo 1 : Pas d'éclaboussure : avec l'accessoire « Sauber Sepp », les zones environnantes restent propres

03 –  Lubrification

En ce qui concerne la lubrification, vous devez travailler avec précision pour éviter que la graisse pour chaîne n'encrasse inutilement le sol, le bras oscillant ou même le pneu. Lors de la vaporisation, veillez particulièrement à la direction de pulvérisation et à l'intensité du jet. Utilisez de préférence un embout pour la bombe aérosol, comme par exemple l'accessoire « Sauber Sepp » de S100, pour protéger sans difficulté les zones environnantes de la graisse pour chaîne. Emboîtez l'accessoire « Sauber Sepp » sur la bombe aérosol, la tête de pulvérisation orientée vers l'écran de protection. Positionnez ce dernier derrière la chaîne, à proximité du barbotin, puis vaporisez une fine couche de spray pour chaîne sur la chaîne, jusqu'à ce que cette dernière soit graissée sur toute sa longueur. 

En ce qui concerne les sprays pour chaîne, l'utilisateur a le choix entre des produits à base de graisse et des produits à base de PTFE (« sprays secs pour chaîne »). Les deux présentent à la fois des avantages et des inconvénients :

Les sprays à base de graisse

Les sprays à base de graisse ont un bon pouvoir lubrifiant, tiennent longtemps, protègent la chaîne contre la corrosion, amortissent les bruits de roulement et sont bien visibles. Vous pouvez ainsi toujours évaluer en un coup d'œil l'état de lubrification de votre chaîne. Malheureusement, les sprays à base de graisse salissent également la jante et le bras oscillant. Les résidus s'accumulent derrière le cache-pignon et au niveau du carter de chaîne. De plus, la saleté et le sable peuvent se coller facilement sur la graisse et favoriser l'usure. Il est préférable de regraisser la chaîne tous les 800 à 1 000 km. La bombe aérosol de voyage qui se recharge et se range facilement sur la moto grâce à ses dimensions compactes est idéale en déplacement.

Les sprays secs

Les sprays « secs » pour chaîne, quant à eux, font peu de projections et vous aident ainsi à garder votre véhicule propre. Les chaînes colorées gardent leur couleur, la jante ne se salit pas aussi facilement et aucun amas de graisse ne se forme derrière le cache-pignon. De plus, le sable et la saleté ne peuvent pas se coller à la chaîne. Cependant, en cas de pluie, le spray part plus facilement et les intervalles de vaporisation sont plus rapprochés. Vous devez vaporiser le spray au plus tard tous les 500 km et immédiatement après un trajet par temps de pluie. À l'inverse de la graisse, cette solution protège moins bien votre chaîne contre la corrosion et amortit moins bien les bruits de roulement de la chaîne. Pour passer à un spray sec pour chaîne, vous devez impérativement commencer par dégraisser et nettoyer entièrement votre chaîne.

Étape 3 b – Un système de graissage de chaîne se charge du graissage régulier

Étape 3, photo 2 : Un système de graissage de chaîne se charge du graissage régulier

Les systèmes de graissage

Les systèmes de graissage, comme par ex. de ceux de Scottoiler ou de Cobrra, sont plus pratiques que le graissage régulier de votre chaîne à l'aide d'un spray. La lubrification de la chaîne se fait automatiquement avec une huile spéciale. L'huile est dosée avec précision par le réservoir d'huile via un tuyau d'alimentation et est déposée directement sur la chaîne. L'huile se répartit alors de manière homogène pendant la conduite. Contrairement à la graisse déposée par les sprays pour chaîne, cette huile ne durcit pas et ne laisse aucun résidu. Lorsque le graisseur est correctement réglé, la jante s'encrasse à peine et se nettoie facilement. Pour en savoir plus à ce sujet, veuillez consulter nos conseils Système de graissage de chaîne


Étape 4 a – Vérifier la tension de la chaîne au niveau de sa partie inférieure

Étape 4, photo 1 : Vérifier la tension de la chaîne au niveau de sa partie inférieure

04 – Contrôle de la tension de la chaîne

Pour réduire l'usure, la chaîne doit d'une part être nettoyée et graissée régulièrement. D'autre part, il est également crucial de veiller à ce que la tension de la chaîne soit correcte. Vous trouverez des informations détaillées à ce sujet dans le mode d'emploi d'origine de votre véhicule. Si vous n'en disposez plus, vous pouvez procéder comme suit :

a) Commencez par déterminer la position la plus tendue de la chaîne en tournant la roue arrière à la main. Vous évitez ainsi le risque d'avoir une chaîne trop tendue.

b) Placez ensuite les deux roues de la moto au sol et mettez-la sous charge comme en situation de conduite : si vous prévoyez de partir en vacances ou si vous roulez régulièrement avec le véhicule chargé, demandez à un passager de monter sur la moto en plus du conducteur et ajoutez éventuellement des bagages pour créer des conditions réalistes.

c) Une fois chargée de la sorte, la chaîne doit présenter un affaissement de 2 à 3 cm au milieu, au niveau de la partie inférieure. Pour effectuer ce test, il vaut mieux être à deux.

d) Si l'affaissement présente un écart, vous devez alors corriger la tension de la chaîne.

Étape 4 b – Outre l'écrou d'essieu, également desserrer le support de couple

Étape 4, photo 2 : Outre l'écrou d'essieu, également desserrer le support de couple

Resserrer la chaîne

Pour tendre la chaîne, vous devez desserrer l'écrou de l'essieu arrière. Pour les motos dotées de freins à tambour ou avec certains freins à disque, le support de couple doit également être desserré.

Lors du serrage des vis ou des écrous du tendeur de chaîne, il est possible que la roue arrière soit tirée vers l'arrière et la chaîne se tend. Si on desserre les vis, la roue peut être poussée vers l'avant et la chaîne se détend.

Les vis du tendeur doivent être serrées du même nombre de tours de chaque côté du bras oscillant. Effectuez de préférence des quarts de tour en alternance, afin que la chaîne soit bien droite (parfaitement alignée). Ce faisant, tenez compte des marquages sur le bras oscillant et veillez à ce qu'ils soient orientés de la même manière de chaque côté.

Étape 4 c – La bonne astuce : tendre toujours de manière homogène de chaque côté

Étape 4, photo 3 : La bonne astuce : tendre toujours de manière homogène de chaque côté

Régler le tendeur de chaîne

Une fois le tendeur de chaîne réglé, serrez l'écrou d'essieu avec le couple de rotation prescrit, puis vérifiez une nouvelle fois l'affaissement de la chaîne. Si la tension s'est déréglée lors du serrage de l'essieu, ne vous énervez pas. Parfois, le réglage parfait de la tension peut prendre un peu de temps.

Le système Chain Monkey facilite le travail. Il vous permet de tendre facilement et rapidement votre chaîne. Pour de plus amples informations sur les chaînes, consultez nos conseils de mécanique Kit chaîne.

Étape 4 d – Le système Chain Monkey facilite le réglage de la tension de la chaîne

Étape 4, photo 4 : Le système Chain Monkey facilite le réglage de la tension de la chaîne


Conseils bonus pour les vrais bricoleurs

Protégez les fourches

Protégez les fourches ! De nombreux tubes de fourche souffrent du même mal : la saleté. Lorsque la poussière, le sable, la saleté, les insectes, etc. forment comme un film sur les tubes de fourche, celui-ci agit rapidement comme du papier abrasif au niveau des joints de fourche et les détruit. Que faire ? La solution nous vient de l'univers de l'enduro : les soufflets de fourche en caoutchouc. Ils utilisent et protègent les fourches.

Le conseil d'assemblage qui fait un carton

Le conseil d'assemblage qui fait un carton ! Un composant est constitué de nombreux disques, vis, bagues, circlips, goupilles fendues, ressorts différents. Alors utiliser du carton. Après les avoir démontées, enfoncez simplement toutes les pièces dans le carton en fonction de leur position. De cette façon, vous ne perdrez rien et chaque pièce retrouvera sa place lors de l'assemblage.

Protégez votre pot d'échappement à la fin de la saison

Protégez votre pot d'échappement à la fin de la saison ! Si vous souhaitez remiser votre véhicule à la fin de la saison, pensez à également protéger l'intérieur de votre pot d'échappement. En fin de compte, l'intérieur des éléments du véhicule, y compris du pot d'échappement, est souvent constitué de tôles sensibles à la rouille. Protégez-le en procédant comme suit : Vaporisez de l'huile dans le pot d'échappement chaud et bouchez-le en enfonçant un chiffon huileux à l'intérieur. Vous empêcherez ainsi que de la condensation ne se forme dans votre silencieux. Vous faites barrière à la rouille !

Ne forcez pas lors du montage du pot d'échappement

Ne forcez pas lors du montage du pot d'échappement ! On a du mal à y croire, mais les dispositifs d'échappement sont sensibles ! Ils n'aiment vraiment pas être forcés à se mettre dans une position particulière. Des tensions excessives au niveau des connecteurs à fiches et des suspensions provoquent à plus ou moins long terme des dommages au niveau du support et du pot d'échappement lui-même.

Quelle désagréable sensation de fourmillement

Quelle désagréable sensation de fourmillement ! Les motos monocylindres sont réputées pour leurs fortes vibrations. Cela fait partie du « lot » ! Lors des longs trajets sur un modèle monocylindre, il est possible de ressentir des fourmillements voire une sensation d'engourdissement dans les doigts. Pour lutter contre ce fléau, vous pouvez remplacer vos poignées et votre guidon et porter des gants plus épais. Mais si cela n'y change rien et si votre moto est dotée de deux cylindres ou plus, nous vous recommandons d'examiner à la loupe la synchronisation des carburateurs et de chercher les vis et raccords desserrés.


Le centre technique Louis

Pour toutes questions techniques concernant votre moto, adressez-vous à notre Centre technique. Vous y trouverez des interlocuteurs expérimentés, des ouvrages de référence et des adresses à n'en plus finir.

À noter !

Les conseils de mécanique donnent des indications générales qui peuvent ne pas être valables pour tous les véhicules ou tous les composants. Dans certains cas, les spécificités sur site peuvent diverger considérablement. C'est pourquoi nous ne pouvons donner aucune garantie quant à l'exactitude des indications fournies dans les conseils de mécanique.

Merci de votre compréhension.