Charger les batteries avec des chargeurs 

Lorsque la batterie faiblit, le chargeur est le meilleur ami du motard. Pour que cela reste ainsi, voici quelques conseils d'utilisation.

Charger les batteries avec des chargeurs

Bien charger les batteries

Une batterie de démarrage doit être rechargée en cas d'immobilisation prolongée du véhicule, même lorsqu'aucun consommateur n'est raccordé et qu'elle est démontée de la moto. Les batteries présentent une résistance interne et se déchargent donc toutes seules. L'accumulateur d'énergie est ainsi vide après une période d'un à trois mois. Si vous croyez que vous pouvez ensuite simplement recharger la batterie, là, comme ça, vous allez au-devant d'une mauvaise surprise. En effet, une batterie complètement déchargée ne peut plus stocker correctement l'énergie et ne peut l'absorber qu'en partie. Pour prévenir cette situation, nous avons compilé ici des conseils pour effectuer une recharge correctement et à temps et sur les chargeurs adaptés.

Types de chargeurs

Depuis que différents types de batterie sont utilisés pour les motos et les scooters, l'offre de chargeurs s'est également diversifiée. Au fil des ans, les types suivants de chargeurs de différents fabricants sont arrivés sur le marché :


Photo 1 – Chargeur automatique simple pour l'hivernage : ProCharger 600

Photo 1 : Chargeur automatique simple pour l'hivernage : ProCharger 600

Chargeurs standard

les chargeurs standard traditionnels sans mise hors tension automatique et avec courant de charge non régulé se sont entre-temps raréfiés. Ils ne doivent être utilisés que sur des batteries à l'acide standard traditionnelles pour lesquelles on peut estimer le cycle de charge en observant le liquide. Lorsque celui-ci commence à bouillonner et que de nombreuses bulles agitent sa surface, on déconnecte manuellement la batterie du chargeur et on suppose que la batterie est entièrement chargée.

Les batteries à fibres de verre/AGM, au gel, au plomb pur ou lithium-ion fermées définitivement ne doivent en aucun cas être raccordées à ce type de chargeur car elles n'offrent aucune possibilité fiable de déterminer le moment où la batterie est entièrement chargée – une surcharge endommage toujours la batterie et réduit sa durée de vie, et ce, considérablement si ce phénomène se répète.

Chargeurs automatiques simples

Les chargeurs automatiques simples s'éteignent d'eux-mêmes une fois que la batterie est entièrement rechargée. Toutefois, vous ne pouvez pas adapter la tension de charge à l'état de charge de la batterie. Ces types de chargeurs n'arrivent pas à « ranimer » les batteries au gel, au plomb pur ou à fibres de verre/AGM complètement déchargées. Ils sont pourtant idéaux dans les cas moins difficiles, par ex. pour la charge de maintien pour le stockage ou l'hivernage.


Photo 2 – Appareil polyvalent moderne avec fonction de désulfatation : ProCharger 1.000

Photo 2 : Appareil polyvalent moderne avec fonction de désulfatation : ProCharger 1.000

Chargeur automatique commandé par microprocesseur

Un chargeur automatique commandé par microprocesseur « intelligent » offre des avantages décisifs non seulement pour les batteries modernes à fibres de verre/AGM, au gel ou au plomb pur, mais également pour les batteries à l'acide classiques ; il dispose en effet de fonctions de diagnostic et d'entretien qui permettent de prolonger sensiblement la durée de vie de la batterie.

Ces chargeurs peuvent détecter l'état de charge de la batterie et y adapter le courant de charge, et « ranimer » certaines batteries en partie sulfatées et déjà un peu anciennes à l'aide d'un mode de désulfatation et les rendre assez puissantes pour qu'elles fassent redémarrer le véhicule. En outre, ces chargeurs protègent la batterie de la sulfatation lors des immobilisations prolongées du véhicule grâce à une charge de maintien/d'entretien. En mode d'entretien, de petites impulsions de courant sont par ex. envoyées à la batterie à intervalles déterminés. Elles empêchent que le sulfate se fixe sur les plaques de plomb. Vous trouverez plus d'informations sur la sulfatation et les batteries dans le conseil de mécanique Batterie.


Photo 3 – Recharge sur la prise de bord d'origine uniquement avec un chargeur compatible bus CAN. Ici : ProCharger 4.000

Photo 3 : Recharge sur la prise de bord d'origine uniquement avec un chargeur compatible bus CAN. Ici : ProCharger 4.000

Chargeur commandé par microprocesseur compatible bus CAN

Lorsque vous souhaitez recharger une batterie sur un véhicule équipé d'un système électrique de bord à bus CAN à l'aide d'une prise de chargement montée de série, vous devez utiliser un chargeur spécial commandé par microprocesseur compatible bus CAN. Les autres chargeurs ne fonctionneraient généralement (en fonction du logiciel de bus CAN) pas sur la prise de bord d'origine, car lorsque l'on coupe le contact, la prise est également déconnectée du réseau de bord. Si la batterie n'est pas trop difficile d'accès, vous pouvez bien sûr aussi brancher le câble de charge directement sur les bornes de batterie. Un chargeur compatible bus CAN transmet un signal à l'ordinateur de bord de la moto via la prise. La prise est ainsi déverrouillée pour la recharge.


Photo 4 – Les batteries lithium-ion nécessitent un chargeur spécial

Photo 4 : Les batteries lithium-ion nécessitent un chargeur spécial

Chargeur avec mode de charge lithium-ion

Si vous utilisez une batterie lithium-ion dans votre véhicule, vous devriez aussi acquérir un chargeur spécial pour celle-ci avec mode de charge lithium-ion. Les batteries lithium-ion sont sensibles aux tensions de charge trop élevées et ne doivent en aucun cas être rechargées avec des chargeurs qui envoient une tension de départ trop élevée dans la batterie (fonction de désulfatation). Une tension de charge trop élevée (supérieure à 14,6 volts) ou des programmes de tension de charge à impulsions peuvent détruire la batterie lithium-ion ! Elles ont besoin d'un courant de charge constant pour leur recharge.


Photo 5 – Appareil de contrôle et prise de chargement tout-en-un : indicateur de charge ProCharger

Photo 5 : Appareil de contrôle et prise de chargement tout-en-un : indicateur de charge ProCharger

Le courant de charge adapté

Outre le type de chargeur, sa puissance est également cruciale. Le courant de charge que fournit le chargeur ne doit pas dépasser 1/10e de la capacité de la batterie. Exemple : Si la batterie de votre scooter présente une capacité de 6 Ah, n'utilisez pas de chargeur envoyant un courant de charge supérieur à 0,6 ampères dans la batterie car cela endommagerait la petite batterie et diminuerait sa durée de vie.

À l'inverse, une grosse batterie automobile ne se recharge que très lentement avec un petit chargeur pour batterie de deux-roues. Cela peut durer plusieurs jours dans des cas extrêmes. Prêtez attention lors de l'achat aux indications en ampères (A) ou en milliampères (mA).

Si vous voulez recharger à la fois des batteries automobiles et des batteries pour deux-roues, l'idéal est d'acheter un chargeur doté de plusieurs niveaux de charge. S'il est commutable de 1 à 4 ampères comme le ProCharger 4.000, vous pouvez recharger la plupart des batteries automobiles en un jour dans ce niveau de charge, même si elles étaient complètement déchargées.

S'il ne s'agit que de charge de maintien et d'entretien, vous pouvez facilement utiliser un petit chargeur commandé par microprocesseur qui maintient la batterie en état tant que vous ne déplacez pas le véhicule.


Bon à savoir

Conseils issus de la pratique

  • Les chargeurs utilisés pour les automobiles et les motos ne sont pas recommandés pour la recharge de batteries nickel-cadmium ou de celles pour le modélisme ou pour les fauteuils roulants. Ces batteries spéciales nécessitent des chargeurs particuliers avec cycle de charge adapté.
  • Si vous rechargez des batteries montées dans un véhicule à l'aide d'une prise de bord directement raccordée à la batterie, veillez toujours à ce que les consommateurs silencieux comme les horloges de bord ou les alarmes soient déconnectés/débranchés. Si un consommateur silencieux de ce type (ou bien un courant de fuite) est actif, le chargeur ne peut pas passer en mode de maintien/d'entretien et la batterie est par conséquent surchargée.
  • À l'état monté dans le véhicule, chargez exclusivement des batteries fermées définitivement (au gel, à fibres de verre, au plomb pur, lithium-ion). Démontez systématiquement les batteries à l'acide standard pour les recharger, et ouvrez les cellules pour les dégazer. Les gaz qui s'échappent auraient entraîné une corrosion désagréable dans le véhicule.
  • Le fait que l'on laisse une batterie raccordée en permanence au chargeur lors des périodes d'immobilisation du véhicule pour la charge d'entretien et donc pour la protéger de la sulfatation dépend du type de cette batterie. Les batteries à l'acide traditionnelles et les batterie à fibres de verre à remplir soi-même ont besoin d'une charge de maintien permanente. Les batteries au gel et au plomb pur ainsi que les batteries à fibres de verre fermées définitivement présentent entre-temps une auto-décharge si faible qu'il suffit de les recharger toutes les 4 semaines. Pour cette raison, l'électronique de bus CAN BMW déconnecte par ex. également la prise de chargement du véhicule dès lors qu'elle détecte que la batterie est entièrement chargée – de cette manière, la charge de maintien n'est pas possible. Les batteries lithium-ion n'ont de toute façon pas besoin de charge de maintien car elles se déchargent peu d'elles-mêmes. Leur état de charge est généralement indiqué via une LED sur la batterie. Tant qu'une batterie de ce type est encore pleine aux 2/3, elle n'a pas besoin d'être rechargée.
  • Pour la recharge sans prise accessible, il existe des chargeurs mobiles comme le boîtier de chargement Fritec. La batterie intégrée peut recharger une batterie moto selon le principe du transvasement. Il existe également des aides au démarrage qui vous permettent non seulement de donner un coup de pouce au démarrage à un véhicule, mais aussi de recharger une batterie moto avec le câble adaptateur adéquat afin de redémarrer la moto.
  • Contrôle permanent : l'indicateur de charge ProCharger informe visuellement de l'état de la batterie de démarrage par pression d'un bouton. Particulièrement pratique : si l'indicateur est jaune ou rouge, vous pouvez raccorder directement votre chargeur ProCharger à la batterie via l'indicateur de charge – pour un vrai gain de confort sur les batteries difficiles d'accès.

Le centre technique Louis

Pour toutes questions techniques concernant votre moto, adressez-vous à notre Centre technique. Vous y trouverez des interlocuteurs expérimentés, des ouvrages de référence et des adresses à n'en plus finir.

À noter !

Les conseils de mécanique donnent des indications générales qui peuvent ne pas être valables pour tous les véhicules ou tous les composants. Dans certains cas, les spécificités sur site peuvent diverger considérablement. C'est pourquoi nous ne pouvons donner aucune garantie quant à l'exactitude des indications fournies dans les conseils de mécanique.

Merci de votre compréhension.