Conseils pour le prochaine contrôle technique périodique 

N'ayez plus peur du contrôle technique ! Après avoir lu ces conseils, vous saurez ce qui est accepté et ce qui ne l'est pas au contrôle technique.

Conseils pour le prochaine contrôle technique périodique

Conseils à l'attention des motards pour le contrôle technique

Quel que soit vos projets : tous les deux ans, votre moto doit être soumise au contrôle technique périodique, que ce soit directement après l'obtention de la nouvelle immatriculation ou plus tard. Tout ce que vous devez savoir à ce sujet, Louis vous le résume ici.

Que vous soyez revendeur ou particulier (peu importe qui présente le véhicule), les mêmes règles s'appliquent à tout le monde. En Allemagne, le contrôle technique est communément appelé TÜV, mais il existe d'autres organismes de contrôle pour véhicules agréés qui proposent ce service (GTÜ, KÜS, DEKRA, par ex.). Vous trouverez facilement sur Internet un interlocuteur compétent près de chez vous.

Tous les organismes travaillent selon la même norme, à savoir la disposition § 29 du code de la route allemand (StVZO) et ont le droit d'empocher jusqu'à environ 80 euros pour ce service. Ces prix varient entre les prestataires concurrents. 

Comme indiqué plus haut : tous les deux ans, diverses évaluations peuvent être émises. Vous les trouverez dans le rapport de contrôle : « sans défaillance », « défaillances minimes », « défaillances importantes », voire « inapte à la circulation routière ». Si vous laissez passer le délai de deux ans, le contrôle ne sera pas antidaté, comme cela pouvait se faire autrefois. De plus, si vous attendez plus de deux mois pour faire effectuer le contrôle, il peut coûter jusqu'à 20 % plus cher ! Par conséquent : n'oubliez pas de temps à autre de vérifier la date sur votre plaque d'immatriculation.

Un contrôle complémentaire payant doit être effectué dans le mois suivant la date prévue pour le contrôle. Sinon, cela vous reviendra plus cher, car si vous laissez passer ce délai d'un mois, vous devrez à nouveau passer un contrôle technique périodique et payer une seconde fois la totalité des frais du contrôle.

Afin de vous éviter tous ces désagréments, nous avons réuni dans la liste ci-contre quelques points qui sont habituellement vérifiés lors du contrôle technique périodique. En un gros quart d'heure, vous saurez à quoi vous en tenir.

Qu'est-il important de savoir en cas de modifications apportées à la moto ?

Contrairement au contrôle bisannuel selon les dispositions légales, vous devez, après toute transformation apportée à votre moto, la présenter de nouveau au contrôle technique, afin de ne pas perdre l'homologation qui vous a été délivrée. Cette obligation ne s'applique pas uniquement si vous avez modifié la moto mais si vous possédez pour cette transformation ou la pièce montée une ABE (homologation générale allemande) ou une réception CE (homologation par réception communautaire) ou « homologation E ». Dans tous les autres cas, vous devez « prouver » à l'inspecteur que votre véhicule est admis à la circulation routière en Allemagne.

Il existe des différences dans les prescriptions, selon que le véhicule est immatriculé conformément au StVZO ou selon la législation de l'Union européenne. Les véhicules immatriculés pour la première fois à partir du 01/01/2017 sont soumis à la norme Euro 4. Cette norme comprend des prescriptions supplémentaires qui rendent nettement plus difficiles la modification de la moto. Vous trouverez sur Internet des informations sur ce sujet très particulier et individuel.

Nous avons résumé ci-dessous tous les sujets pertinents connus. Malgré tout le soin que nous y avons apporté, il se peut que cette liste ne soit pas complète.

Remarque : toutes les réglementations citées sont applicables en Allemagne. Dans d'autres pays, également dans les États membres de l'Union européenne, des prescriptions divergentes peuvent être applicables.


Guidons/Leviers

§§ 30, 61 StVZO
Les guidons et leviers peuvent être remplacés par des accessoires.

  • Tous les guidons en accessoires doivent être des pièces contrôlées
  • Une certification ou une ABE (homologation générale allemande) doit toujours être fournie (mentionnant la moto et en outre les éventuelles obligations, prescriptions de montage et, le cas échéant, une remarque concernant une « obligation d'inscription »)

Repose-pieds

§§ 30, 61 StVZO
Les repose-pieds peuvent être remplacés par des accessoires.

  • Le nombre doit correspondre au nombre de places (2 par selle)
  • Une certification ou une ABE (homologation générale allemande) doit toujours être fournie (mentionnant la moto et en outre les éventuelles obligations, prescriptions de montage et, le cas échéant, une remarque concernant une « obligation d'inscription »)

Freins

§§ 30, 19, 41 StVZO // 93/14 CEE
Les pièces des freins sont des pièces homologuées. Elles peuvent être remplacées par des accessoires.

  • Les durites de frein, par ex. « tressées en acier » – avec ou sans gaine en plastique – doivent généralement être inscrites dans les papiers du véhicule ou être munies d'une ABE
  • Il est interdit de tordre les durites de frein ; elles doivent être posées de manière à éviter les frottements et être étanches
  • Les disques de frein, par ex. les disques Wave, ont toujours une certification ou une ABE et doivent être adaptés à la moto correspondante
  • Les plaquettes de frein doivent disposer d'une autorisation nationale (n° KBA (autorité allemande pour l'homologation des véhicules)) ou internationale (marquage CE ou ECE)
  • Les pièces de rechange des freins (d'origine) (forme d'origine, réplique autorisée) ne doivent pas être inscrits dans les papiers du véhicule

Roues/Pneus

§§ 30, 36 StVZO // 97/24 CEE
Veuillez toujours tenir compte de la taille, de l'affectation et de la désignation correctes (cf. les indications sur la carte grise du véhicule ou le certificat d'immatriculation, partie 1) !

  • Assurez-vous que le sens de rotation est correct
  • Assurez-vous que le type et le fabricant du pneu sont corrects (le cas échéant, téléchargez sur Internet l'autorisation du fabricant et faites-la éventuellement valider, et veillez à toujours la porter sur vous)
  • Dans le cas de jantes de remplacement (par ex. PVM, Gate Speed, etc.), vérifiez leur affectation au type de moto et, le cas échéant, faites-les expertiser

Cadre

§ 30 StVZO // 2002/24 CE
Le cadre doit être dans l'état de livraison d'origine !

  • Le soudage, le perçage de trous et la déformation ainsi que les mesures érodant les matériau, en particulier le polissage notamment des soudures, ne sont pas autorisés
  • Toutes les modifications (par ex. raccourcissement de l'arrière du cadre, etc.) doivent être « inscrites »

Béquilles latérales/centrales

61 StVZO // 2009/78/CE
Sans béquille, rien ne va !

  • Le véhicule doit disposer d'une béquille latérale et/ou d'une béquille centrale
  • De manière générale, il doit être impossible de démarrer avec la béquille déployée
  • La fixation de la/des béquille(s) doit être sûre ; en règle générale à l'aide de deux ressorts ou d'un ressort combiné à un clip ou d'un ressort dont la durabilité a été prouvée (10 000 cycles)

Lèche-roues

§ 30, 36a StVZO
Un lèche-roue doit-il être monté ou non ?

  • Il existe une prescription nationale indiquant que les motos doivent disposer d'un lèche-roue (150 mm au-dessus du centre de l'essieu ; la surface de contact au sol est complètement recouverte)
  • Pour les motos dotées d'une homologation CE, aucun lèche-roue spécifique n'est prescrit
  • Toutefois, un démontage excessif du lèche-roue doit être évité. Si la modification engendre un danger pour la circulation routière, il est possible que le lèche-roue soit exigé
  • Voir par ex. également les prescriptions de montage « Catadioptre » ou « Feux arrière »

Rétroviseurs

§ 56 StVZO // 97/24 CE
Tout dépend de l'homologation !

Le nombre dépend de la première immatriculation :

Date de la première
immatriculation
rétroviseurs
requis
avant le 01/01/1990 1 à gauche
à partir du 01/01/1990
moins de 100 km/h
1 à gauche
à partir du 01/01/1990 
plus de 100 km/h
1 à gauche,
1 à droite

Si le rétroviseur est doté d'une homologation, la taille exigée de 69 cm² est respectée ; le rétroviseur est donc autorisé. Pour les véhicules dont la première immatriculation est antérieure au 17/06/2003, une surface de rétroviseur de 60 cm² est suffisante.


Dispositifs d'échappement/d'admission

§§ 19, 30, 49 StVZO // 97/24 CEE
La technique du « prétexte »

  • Des déclarations telles que : « il vient juste de se détacher », « La vis de fixation est tombée », « Il s'est mis tout à coup à claquer » ne sont généralement pas acceptées par la police. Autrement dit : l'homologation générale allemande expire ( §19, al. 2 StVZO : ...lorsque le bruit se dégrade...)
  • Marquage : tous les dispositifs accessoires destinés à la route portent une marque d'homologation (n° KBA (autorité allemande pour l'homologation des véhicules) ou marquage CE ou ECE). Le dB-killer doit se trouver dans le silencieux !
  • Obligation de preuve : pour le dispositif de remplacement doté d'une marque d'homologation, vous n'avez pas besoin de transporter de carte ou de document !
  • Montage : le silencieux ou le dispositif étant conçu pour la moto concernée, il doit être monté sans « transformation ». Aucune modification !
  • Volume : si un silencieux accessoire devient nettement plus bruyant avec le temps, le détenteur du véhicule est en cause et non le fabricant. Souvent, il est possible d'assourdir à nouveau le silencieux avec de la laine de verre neuve. Le cas échéant, vous devez remplacer le silencieux.

Techniques d'éclairage

§§ 49a à 54 StVZO // 93/92 CEE // 2009/67/CE et Règlement (UE) 168/2013
Il est important de voir et d'être vu correctement... (Uniquement avec homologation)

Feux de position :

  • Prescription CE et autorisation StVZO
  • Quantité : 1, également 2 selon la norme CE
  • Largeur : symétrique au centre longitudinal du véhicule, uniquement dans le phare selon StVZO
  • Hauteur : 350 à 1 200 mm, jusqu'à 1 500 mm selon StVZO

Feux de croisement :

  • prescrits ; nombre : 1, également 2 selon la norme CE
  • Largeur selon la norme CE : si 2 phares, distance maxi. l'un par rapport à l'autre : 200 mm, symétriques au centre longitudinal du véhicule
  • Largeur selon StVZO : 200 mm maxi. par rapport au phare de route, symétrique au centre longitudinal du véhicule
  • Hauteur : 500 à 1 200 mm, jusqu'à 1 000 mm selon StVZO (1ère immatriculation avant le 01/01/1988)

Feux de route :

  • prescrits ; nombre : 1 ou 2
  • Largeur : si 2 phares, distance maxi. de la surface à éclairer l'un par rapport à l'autre : 200 mm
  • Hauteur : aucune prescription particulière
  • Témoin lumineux de marche bleu prescrit, selon StVZO : affichage par la position de l'interrupteur également autorisé

Feux indicateurs de direction (clignotants) :

  • prescrits, selon StVZO pour une 1ère immatriculation à partir du 01/01/1962 ; nombre 4
  • Marquage avant : 1, 1a, 1b, 11
  • Marquage arrière : 2a, 2b, 12
  • Largeur (mini.) : selon la norme CE : à l'avant 240 mm, à l'arrière 180 mm ; selon StVZO : à l'avant 340 mm, à l'arrière 240 mm, clignotants aux embouts de guidon (« œil-de-bœuf ») 560 mm
  • Hauteur : de 350 à 1 200 mm
  • Témoin lumineux de marche prescrit selon la norme CE : optique, acoustique ou les deux ; autorisé selon StVZO
  • « Œil-de-bœuf » pour une 1ère immatriculation à partir du 01/01/1987, autorisé uniquement en combinaison avec des clignotants arrière supplémentaires

Dispositif de feux de détresse :

  • Selon la norme CE : non autorisé sur les cyclomoteurs et autorisé sur les motos ; selon StVZO : également autorisé sur les cyclomoteurs
  • Interrupteur particulier pour le fonctionnement synchronisé de tous les clignotants 
  • Témoin lumineux de marche prescrit, rouge selon StVZO

Phares antibrouillard : 

  • Quantité : 1, également 2 autorisés selon la norme CE 
  • Largeur : selon la norme CE, si 2 : symétriques au centre longitudinal du véhicule ; selon StVZO : 250 mm maxi. par rapport au centre longitudinal du véhicule, également autorisé sur pare-carter
  • Hauteur : au maximum comme les feux de croisement
  • Circuit avec feux de position, feux de croisement et feux de route
  • Témoin lumineux de marche autorisé

Feux stop :

  • prescrits, selon StVZO, seulement pour une 1ère immatriculation à partir du 01/01/1988 ; nombre : 1, également 2 autorisés selon la norme CE
  • Position de montage : au centre
  • Hauteur : bord inférieur (BI) mini. : 250 mm (selon StVZO : 350 mm mini.), bord supérieur (BS) maxi. : 1 500 mm

Feux arrière :

  • prescrits ; nombre : 1 ou 2
  • Position de montage : au centre
  • Hauteur : BI : 250 mm mini. ; BS : 1 500 mm maxi.

Feu de plaque d'immatriculation :

  • Prescrit à l'arrière

Catadioptres arrière :

  • prescrits, non triangulaire ; nombre : 1 ou 2
  • Hauteur : BI : 250 mm mini. ; BS : 900 mm maxi.

Lampe à décharge de gaz/« xénon » :

  • autorisée par principe sur les motos, lorsque l'agencement de l'ensemble du dispositif d'éclairage est conforme aux réglementations en vigueur de la norme ECE-R53
  • Les phares principaux doivent être explicitement contrôlés pour l'utilisation avec des lampes à décharge de gaz (reconnaissables à la lettre D (« discharge », décharge de gaz) sur le boîtier du phare à côté de l'homologation)
  • Un réglage automatique de la portée d'éclairage est obligatoire
  • Il est interdit de les rééquiper avec des « kits xénon », car les composants officiellement homologués ne sont pas utilisés de manière conforme

Autres éclairages autorisés selon la CEE :

93/92 CEE, annexe V, n° 6.8, 6.9, 6.11

  • Phare antibrouillard arrière
  • Dispositif de feux de détresse pour une 1ère immatriculation avant le 17/06/2003
  • Catadioptres latéraux non triangulaires
  • Feux de stationnement

Supports latéraux pour plaques d'immatriculation

§ 19.2, § 19.3, § 21, § 22 StVZO

  • Autorisés sous certaines conditions et dans le respect des obligations visées dans la certification
  • En l'absence de certification, une certification selon la disposition § 21 StVZO est en principe requise

Le centre technique Louis

Pour toutes questions techniques concernant votre moto, adressez-vous à notre Centre technique. Vous y trouverez des interlocuteurs expérimentés, des ouvrages de référence et des adresses à n'en plus finir.

À noter !

Les conseils de mécanique donnent des indications générales qui peuvent ne pas être valables pour tous les véhicules ou tous les composants. Dans certains cas, les spécificités sur site peuvent diverger considérablement. C'est pourquoi nous ne pouvons donner aucune garantie quant à l'exactitude des indications fournies dans les conseils de mécanique.

Merci de votre compréhension.